Ugg soldes

Créée en 2009, la marque française 1964 Shoes s’est tournée vers les chaussures de moto dès 2014 avec le lancement d’une première collection. Le fabricant étend désormais sa gamme avec la Storm, un modèle protégé pour les utilisateurs urbains à la mi-saison.Réalisées en cuir, les bottines Storm portent bien leur nom puisqu’elles sont pourvues d’une doublure imperméable. Autour de la tige souple, ces bottines intègrent de multiples éléments de sécurité comme des protections de malléoles ainsi que des renforts au talon et à la pointe du pied.Côté confort, on retrouve des semelles anti-dérapantes et une semelle intérieure amovible. La fermeture à double zips est complétée par des lacets.Disponibles du 36 au 47, les 1964 Shoes Storm sont vendues à 139 € et homologuées pour l’utilisation d’un deux-roues motorisé.Posant en couverture du magazine Elle pour le mois de mai 2015, Catherine Deneuve s’est laissée aller à quelques confidences personnelles mais aussi professionnelles. L’actrice phare du cinéma français, qui sera présente lors du Festival de Cannes 2015 puisque le film dans lequel elle joue, La Tête Haute d’Emmanuelle Bécot, sera présenté hors-compétition en ouverture du Festival. Dans les colonnes du magazine ELLE, pour l’édition du 7 mai 2015, l’actrice n’a pas hésité à balancer ses pensées sur cette cérémonie.Alors que Catherine Deneuve, qui a vendu son château en 2014, prépare son arrivée au Festival de Cannes 2015, lors de son interview pour le magazine Elle, l’actrice française s’est confiée, avouant « qu’il est trop tard pour qu’(elle) devienne une dame sérieuse ». À cela, Catherine Deneuve a ajouté : « il aurait fallu que je m’y mette bien plus tôt… Que j’épouse un prince. Ça, c’est sérieux ! »

Mise à l’honneur par le magazine Elle pour le mois de mai 2015, Catherine Deneuve s’est rendue à Londres pour poser devant l’objectif de David Bailey. Le photographe anglais est le seul homme que Catherine Deveuve ait épousé, si bien que le revoir, après une vingtaine d’années, l’a beaucoup touchée, comme elle l’a confiée au magazine Elle : « Bien sûr que je suis émue. Cela fait vingt ans que l’on ne s’est pas vus. C’est pour lui que j’ai accepté d’aller à Londres faire ces photos. »L’actrice est notamment revenue sur le film dans lequel elle joue. La Tête Haute réalisée par Emmanuelle Bécot, qui est présenté hors-compétition lors de la 68ème cérémonie du Festival de Cannes 2015, et qui sortira le 13 mai 2015 prochain en salles. Dans ce film, Catherine Deneuve, qui incarne un juge pour enfants, réalise une fois de plus, une performance de comédienne. Se confiant au magazine Elle, Catherine Deneuve a avoué que pour « être le plus juste possible », elle s’est rendue au tribunal de grande instance de Bobigny afin d’y faire des observations et pouvoir coller au plus près à son personnage. Ainsi, Catherine Deneuve, qui a été égérie de Louis Vuitton, a pu assister à des entretiens avec des magistrats, des éducateurs, des assistantes sociales, des psychologues ou encore des avocats. Mais si Catherine Deneuve apprécie être de retour au Festival de Cannes 2015, son expérience avec la cérémonie a été plutôt mitigée. Se confiant sur ses souvenirs liés au Festival de Cannes, Catherine Deneuve a avoué : « La compét’ pour la compét’, ce n’est pas mon truc. Je n’aime pas trop les récompenses. Cela fait plaisir sur le moment, mais ça sert strictement à rien. » Et de conclure : « Cela n’a jamais rendu personne meilleur acteur. On reste avec les mêmes doutes. »

Par la suite, Catherine Deneuve, qui fait partie des plus grandes actrices françaises, à partagé son ressenti quant à sa participation au Festival de Cannes de l’année 1994. Lors de cette année, l’actrice française a fait partie des jurés en compagnie de l’acteur américain Clint Eastwood. Mais selon elle, les choses ne se sont pas idéalement passées, puisque toutes les personnes présentes ne parlaient pas anglais : « On s’est beaucoup restreints et retenus dans notre liberté de discuter. Il m’a semblé qu’il n’y avait pas suffisamment de réunions, de débats spontanés, à bâtons rompus. » Et d’ajouter : « Et même le choix final de la Palme d’or a été décidé trop rapidement. » Une remarque qui devrait moyennement faire plaisir à Quentin Tarantino, qui, lors de cette année, avait reçu le prix pour son film, Pulp Fiction.